Quelles sont les mesures de sécurité pour la santé auditive au travail ?

Les mesures de sécurité pour la santé auditive au travail doivent être mises en place, quel que soit le lieu ou le type d’activité. Généralement, ce sont les employés œuvrant dans les chantiers, les exploitations agricoles ou les usines qui s’exposent à plus de risque. Dans certains cas, le secteur tertiaire peut également être impacté de différentes manières. Revue des détails sur les méthodes de prévention des bruits dans le milieu professionnel.

Les mesures de prévention pour la sécurité auditive au travail

Il existe de nombreuses démarches permettant de limiter le risque de perte d’audition. Il est envisageable de commencer par agir directement ou indirectement sur le bruit en question. La réduction du bruit peut se faire depuis son origine, mais souvent cette option est difficile à réaliser. Cependant, il est toujours possible d’imposer une action pour empêcher la propagation de celui-ci. Par la suite, des protections individuelles contre le bruit peuvent être utilisées pour chaque employé. Les bouchons d’oreilles ou les casques anti-bruits sont les plus courants dans ce cadre. Lorsque les diverses techniques de protection collective n’ont pas apporté leur fruit, il est essentiel d’évaluer le risque de surdité sur l’ensemble des salariés.

La fatigue auditive, une situation fréquente affectant plusieurs domaines

En France, 40 % des salariés sont soumis à des bruits dépassant les 85 dB(A) et ce, d’une façon prolongée. Les ouvriers sont les plus concernés, en particulier ceux qui travaillent dans le secteur agricole, la construction et l’industrie. Les désagréments provoqués par le bruit au travail concernent également d’autres domaines d’activités tels que l’administration ou les services. À la suite d’une enquête effectuée par l’association Journée internationale de l’audition ou JNA, près de 60 % des travailleurs français se plaignent des diverses gênes causées par la présence de bruit sur leur lieu de travail. Avec une exposition à près de 20 heures par semaines, ils finissent par souffrir d’une fatigue auditive

La résolution du problème grâce à des démarches prises en amont

Sur ce point, les mesures de sécurité pour la santé auditive au travail reposent sur un changement radical de l’organisation au travail. Elles peuvent être très concluantes puisqu’il est possible d’agir directement sur la source du bruit. En effet, les actions menées ont pour but de réduire l’origine des vacarmes. Pour ce faire, l’étude des différentes machines est requise pour lutter contre le bruit sur les lieux de travail. L’éloignement peut aussi être une bonne alternative pour limiter la propagation du son. Les employés seront placés dans des zones moins bruyantes d’une manière temporaire ou définitive. Pour les petites usines, le traitement acoustique du local est également une excellente option. Les murs ainsi que les plafonds seront revêtus d’un matériau capable de capter le son.