Inspecter les canalisations plus facilement

Autrefois, l’homme vivait dans des conditions déplorables. Aujourd’hui, la quête d’une condition sanitaire meilleure et du confort pousse l’homme à chercher une réponse auprès de la technologie, une innovation qui date déjà de l’Antiquité. En effet, les cités grecques pourvoyaient déjà au bien-être de la globalité en installant des canalisations. Cependant, les tuyauteries sont assez délicates, et leur surveillance doit se faire d’une manière récurrente, afin d’éviter toute catastrophe. Seulement, comment inspecter efficacement ces canalisations?

Pourquoi utiliser des moyens techniques modernes pour inspecter les conduits ?

À nos temps présents, il est facile de déceler par tâtonnement les problèmes liés aux conduits d’eau de votre foyer, voire les conduits de gaz . Malheureusement, à une plus grande échelle, les progrès techniques ont pris du retard à considérer les canalisations souterraines. Nonobstant, ils ont pu se rattraper grâce aux outillages dédiés à une inspection par images vidéos. Il s’agit de caméras endoscopiques pour les petites tuyauteries et les robots caméras pour les réseaux de grandes tailles. D’ailleurs, ces petits engins procurent plusieurs avantages.

Cette avancée technologique permet de localiser avec exactitude les endroits ayant des soucis, tout en anticipant sur le type d’intervention à exécuter. Aussi, en ces temps où chaque instant coûte cher, le déplacement humain devient inadapté au travail qui nécessite du dynamisme. Oui, parfois l’homme peut être un grand fardeau. De plus, l’utilisation des robots réduit l’inconfort au travail pour ceux qui doivent faire des contrôles périodiques au fond des égouts. Également, ces contrôles permettent de détecter d’avance les risques de dangers imminents, comme les effondrements. Lors des travaux d’intervention, ces caméras téléguidées permettent aussi de faire une opération précise et efficiente (cliquez ici pour plus d’informations).

Cette inspection des réseaux d’assainissement se réalise en 3 étapes: les préparations de l’action, l’action elle-même, et les apostilles.

Mise en place de tous les équipements avant l’action

Cette première étape consiste à placer correctement l’endoscope ou le robot caméra à moteur et savoir le manier. Autrement, les problèmes au niveau des tuyaux ou des égouts ne pourront être résolus.

S’il s’agit des tuyauteries de maison, l’équipement mis en vigueur sera la caméra endoscopique, autrement appelée, endoscope de conduit. D’abord, l’introduction de ce fil à tête de caméra dans les conduits n’est pas compliquée, car même un tuyau ayant 30 mm de diamètre peut être fourré par un endoscope sans problème. Pour le cas des petites tuyauteries, l’emploi d’une caméra à grand-angle (360°) a un effet salutaire, car de cette manière la vidéosurveillance remplit bien ses fonctions (ne rien rater).

Maintenant, s’il s’agit des canalisations en béton, les experts se munissent toujours d’un robot conçu à partir d’une caméra 360° avec vision couleur fixée sur un mini char à moteur. À savoir que cette caméra est aussi dotée d’une sonde émettrice, qui facilite le repérage dans un labyrinthe d’égouts. En premier lieu, il suffit de déposer l’engin en question dans les égouts. Les conduits d’assainissement paraissent plus faciles à appréhender, pourtant l’inhalation de l’air sale et des résidus qui y résident ne sont pas forcément convenables pour les égoutiers. Le port d’équipements de protection sera alors recommandé, ce qui fera traîner les procédures d’intervention, d’où la nécessité d’un robot.   

L’intervention elle-même

Lorsque l’exploration des conduits commence, le robot parcourt les tuyauteries de votre maison. Le plombier, lui, est juste chargé de surveiller chaque image émise par la caméra dans les tuyauteries. Un expert en plomberie saura à l’instant, s’il s’agit d’une fuite d’eau, d’une accumulation de calcaires ou de déchets. Les odeurs insupportables nécessitent également l’appel d’un plombier, car ce dernier à l’aide de son endoscope ou du robot fera en sorte de localiser la source des odeurs.

Au niveau des égouts, le principe reste le même: le robot motorisé sera déposé au sous-sol et véhiculera d’une manière guidée tout au long des canalisations souterraines. Seulement, la surveillance doit se faire plus attentivement, car une simple négligence de fissure peut entraîner l’écroulement de tout un quartier. Ainsi, le savoir en plomberie et les techniques modernes se marient parfaitement bien. D’ailleurs, les égouts sont plus complexes, car il existe des petits conduits en cuivre adjoints dans les bétons. Oui, ces conduits incorporés sont fragiles et pourtant peuvent être source de très grands dégâts.

Diagnostic et réparation

Lorsque la séquence “inspection vidéo” se termine, le plombier peut finalement être en mesure d’émettre un diagnostic pour trouver une solution liée aux soucis des canalisations. D’abord, l’expert en plomberie fait un rapport concernant les irrégularités rencontrées dans les tuyauteries, pour effectuer un requinquage dans les conduits d’eau ou de gaz. Cela concerne également les conduits souterrains. Après une visite complète du robot, l’égoutier étudie les altérations pour bien effectuer les réparations. Cependant, il est fréquent que les soucis rencontrés ne soient pas du ressort des plombiers. Ainsi, cela redirige les propriétaires ou autre, vers de professionnels d’un autre domaine, par exemple des ingénieurs BTP.