Quand faut-il changer les prothèses mammaires ?

prothèses mammaires

Les prothèses mammaires sont de plus en plus répandues et pas seulement parmi les stars hollywoodiennes, les grandes fortunes ou les célébrités. La chirurgie esthétique s’est largement démocratisée au grand public avec les années. Si les pays asiatiques sont devenus en quelques décennies les principaux acteurs de cette industrie, le reste du monde commence également à s’y intéresser. Beaucoup de femmes ignorent quand faut-il envisager de changer ses prothèses mammaires. C’est une question fréquente chez les patients et parfois, il arrive que ces femmes n’obtiennent pas de réponses satisfaisantes. Pour le savoir, voici quelques éléments de réponses.

Que faut-il savoir sur les prothèses mammaires ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est souvent utile de connaître quelques éléments de base. Les prothèses ou implants mammaires sont des dispositifs fabriqués en silicone qui imitent à la perfection des seins naturels. Ils permettent aux femmes d’avoir une taille de poitrine supérieure. Elles peuvent ainsi choisir la pointure qui convienne à leurs goûts. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a jamais de complications majeures dans la pose et le port de ces implants. En revanche, les prothèses mammaires ne sont pas éternelles. Elles possèdent une date de péremption. Elles peuvent alors s’user et s’abîmer avec le temps. Vu qu’il s’agit de produits de laboratoire, il n’existe pas de reconstitution cellulaire. Une longue période de détérioration peut conduire une rupture soudaine des prothèses. Elles ne sont pas faites pour durer toute une vie. À un moment donné, il faudra tôt ou tard les remplacer. Dorénavant, avec les progrès technologiques, la durée de vie des prothèses a largement été rallongée. Ainsi, consultez cette page pour plus d’informations.

Remplacer sa prothèse : cas de complications médicales

Ce n’est malheureusement pas rare que certaines femmes observent des changements anormaux au niveau des prothèses en sérum physiologique, c’est-à-dire en eau saline. Dans plusieurs cas généralisés, des plis et des ondulations disgracieuses apparaissent sur la peau des seins. Il s’agit de vagues périprothétiques qui nuisent à l’aspect esthétique du décolleté. Pour éviter ce genre de désagrément, de plus en plus de femmes optent pour des implants innovateurs fabriqués à partir de gel de silicone cohésif. Ces types d’implants nouvelles générations sont davantage plus résistants et confortables. Ils sont très discrets et durent plus longtemps. En revanche, pour s’en procurer, il faut y mettre le prix. Si la patiente constate des complications au niveau des implants, le remplacement des prothèses mammaires est de rigueur. Changer ses implants est ici nécessaire que les complications soient asymptomatiques ou symptomatiques. L’usure des implants peut entraîner des fuites. Dans certains cas, on n’observe aucune rupture apparente. Les fuites ne sont pas immédiatement diagnostiquées. Elles peuvent arriver plus tardivement et s’accompagnent de fortes douleurs et des inflammations.

Changer ses implants : choix personnel de la patiente

Il peut arriver que le changement d’un implant mammaire n’ait aucun motif d’ordre médical. La patiente pourrait vouloir des seins plus volumineux ou des formes différentes. Dans la majorité des cas, les augmentations mammaires sont les plus plébiscités. Dans le remplacement des implants mammaires, les patientes demandent au chirurgien de leur façonner des prothèses plus rondes. Lorsque les prothèses en sérum physiologique ne satisfont plus les patientes, elles optent pour les nouveaux modèles plus sophistiqués et avantageux. D’ailleurs, ces prothèses nouvelles générations imitent presque à l’identique des seins naturels. Il est presque impossible de faire la différence, tant l’aspect est naturel. Les interventions les plus récurrentes sont essentiellement liées à des chirurgies additionnelles. Il s’agit notamment de correction relative au vieillissement de la peau de la poitrine. Il faut parfois envisager de changer le volume mammaire afin de corriger l’aspect extérieur pour un rendu plus naturel et authentique de la prothèse.   

L’hypnose : une discipline fascinante et extraordinaire
Comment détecter une fuite urinaire ?