Regard sur les différents types d’avocats

Personne n’est à l’abri d’un litige ou d’une situation conflictuelle nécessitant le recours à un avocat. Si le moment se présente, mieux vaut connaître le prestataire à approcher afin de bénéficier de la meilleure assistance. Pour vous y retrouver, découvrez les différents domaines de spécialisations que les avocats peuvent détenir.

Quand faire appel à un avocat dit généraliste ?

D’une manière générale, il existe une certaine différence entre les interventions d’un avocat généraliste et d’un avocat spécialisé. Cependant, la principale mission de ce professionnel consiste à défendre les intérêts de son client ainsi, il sera souvent amené à réaliser des tâches variées qui l’obligent généralement à maîtriser plusieurs domaines du droit.

La plupart du temps, les avocats considérés comme généralistes ne sont pas spécialisés dans une branche spécifique. Ils peuvent intervenir sur toutes les matières juridiques. D’ailleurs, ces derniers peuvent se faire assister par leur comparse dans le cadre d’un dossier compliqué. Il arrive qu’après les années d’expérience, les avocats généralistes perfectionnent leurs compétences et acquièrent un domaine de prédilection. Vous pouvez donc vous fier à son savoir-faire dans ce domaine en particulier.

Contrairement à l’avocat spécialisé, les honoraires de l’avocat généraliste sont moins élevés. Si ces professionnels peuvent intercéder dans toutes les branches du droit, ils sont généralement sollicités pour des affaires relatives au droit social et civil, mais aussi au droit des affaires et des entreprises.

Pour en savoir davantage sur le sujet, consultez des sites spécialisés comme www.avocatsdroit.com. Pour discuter par freechat à un avocat, des plateformes comme totally free online dating sites uk sont à votre disposition en ligne.

Les avocats dits spécialisés

À l’inverse d’un avocat généraliste, un avocat souhaitant se spécialiser dans un domaine devra passer un examen pour valider ses acquis. Ainsi, avant d’obtenir une spécialisation, le professionnel devra pratiquer 4 années d’expérience dans la branche et passer des épreuves de contrôle. Il peut choisir une ou deux matières, mais il est possible de l’étendre jusqu’à trois. Pour être efficace dans son domaine de prédilection et défendre son client, l’avocat a le devoir de se former continuellement et de manière renforcée.

On compte jusqu’à ce jour une quinzaine de mentions de spécialisation, mais les plus connues sont le droit des personnes (mineur, patrimoine, assurance…), le droit immobilier (bail d’habitation, construction, urbanisme…) et le droit social (travail, licenciement, protection sociale…). Si vous êtes accusé d’être l’auteur d’une infraction, d’un délit ou d’un crime, le recours à un avocat pénaliste sera obligatoire.

Les avocats en droit commercial et fiscal peuvent intervenir pour les particuliers, mais la plupart du temps, ils œuvrent pour les professionnels et les entreprises. Il en est de même pour l’avocat en droit des sociétés, en droit économique et en droit public qui défend principalement des institutions, organismes, collectivités et associations. Si vous souhaitez discuter avec un avocat spécialisé directement, pensez à réaliser une consultation par chat ou par virtual call en ligne (sur des plateformes dédiées).

Les domaines juridiques spécifiques

Si les branches du droit de la famille ou des sociétés sont les spécialisations les plus sollicitées, d’autres domaines peu connus nécessitent cependant d’être considérés notamment pour faciliter vos démarches juridiques. Sachez ainsi qu’il est aujourd’hui possible de faire appel à un avocat en droit rural pour gérer les baux ruraux ou assister les industries agricoles.

Pour vos affaires relatives à l’installation d’équipements destinés à l’énergie renouvelable et aux litiges portant sur l’environnement, contacter directement un avocat en droit de l’environnement.

L’avocat en droit de la propriété intellectuelle se charge, quant à lui, des brevets ainsi que la protection des œuvres (littéraire, œuvre artistique, marque…). Ce dernier peut également défendre vos intérêts dans le domaine de l’informatique et la télécommunication.

Le droit communautaire et le droit des relations internationales touchent les contentieux d’ordre international (contrat international, litige devant les juridictions européennes, etc.). Vous envisagez d’entamer une procédure d’exécution forcée ou faites face à des mesures conservatoires ? Faites appel à un avocat en droit des mesures d’exécution pour vous assister.

Comment choisir le bon avocat ?

Le choix de l’avocat à contacter dépend entièrement de la nature et de l’importance du dossier à traiter. Dans le cadre d’une affaire dont les enjeux financiers ne sont pas colossaux, le recours à un avocat généraliste s’avère plus intéressant et plus économique. Il peut notamment vous proposer une tarification forfaitaire pour les dossiers sans rebondissement et dont les délais sont faciles à prévoir (divorce sans juge, anticipation de succession…). Dans ce cas, les honoraires seront convenus à l’avance ce qui permet de contrôler les dépenses.

Pour économiser sur la facture, pensez à faire appel à un avocat en ligne notamment pour obtenir des conseils juridiques et recevoir des notifications sur l’avancement de votre dossier.

Si vous êtes à la recherche d’un avocat pour défendre efficacement vos droits durant une affaire dont les enjeux et les gains sont importants (recours collectif, indemnisation, etc.), sollicitez l’assistance d’un représentant qui possède une spécialisation.

Afin de vérifier la fiabilité et les compétences d’un avocat, plusieurs critères de sélection sont à considérer : réputation et renommée, nombre d’années d’expérience et d’affaires traitées, transparence des honoraires et formule de facturation proposée.