Les initiatives menées par Maryam Radjavi

Maryam Radjavi est devenue en peu de temps, le leader féminin le plus idolâtré des Iraniens. En effet, elle a su se forger une place importante, dans un pays qui prône les hommes. Et aujourd’hui, ses actions sont déjà reconnues partout dans le monde. Les principales préoccupations de Maryam Radjavi se penchent notamment sur 3 sujets : le droit de la femme, la résistance iranienne et l’instauration d’une démocratie libre et éclairée.

Maryam Radjavi : une activiste en faveur de l’épanouissement de la femme

L’Iran est un pays qui a toujours privilégié la puissance de l’homme. Là-bas, ce sont les hommes qui occupent les places importantes, que ce soit au niveau politique, économique ou social. Les femmes, par contre, n’avaient aucun droit, sauf pour procréer. Maryam Radjavi, a été témoin de cette discrimination depuis sa naissance, ce qui lui a poussé à lutter pour le droit de la femme. Elle a alors créé le Conseil National de la Résistance Iranienne en 1983 et s’est même présentée à l’élection législative pour défendre ses positions. Sans surprise, elle a réussi à gagner autant de voix, et est donc devenue l’une des rares politiciennes en Iran.

L’une de ses premières initiatives a été l’épanouissement de la femme. Pour cela, elle a lutté pour l’égalité entre l’homme et la femme, que ce soit au travail, à la maison ou au niveau politique. Elle s’est également battue pour la répression de la violence à l’égard de la femme ainsi que pour sa liberté. Bien que de nombreux droits féminins sont encore négligés aujourd’hui, elle a quand même réussi à apporter un nouveau souffle à la vie des Iraniennes. Elle a même inspirée ces femmes, qui n’hésitent pas aujourd’hui à se manifester pour leurs droits. Pour en connaître davantage sur la vie de Maryam Radjavi, cliquez ici.

Maryam Radjavi : une activiste qui lutte contre l’oppression iranienne

L’Iran est soumis sous le régime autoritaire. Cela signifie que le gouvernement a une emprise importante sur le peuple. Il dicte ce qu’il doit faire, et réprime ce qui ne suit pas les ordres. Il veut même contrôler ses pensées en le manipulant, par exemple, à travers la religion. À cause de ces derniers, le peuple vit dans une oppression intermittente, qui les empêche de s’épanouir.

Maryam Radjavi a voulu changer les choses, en créant un mouvement contre le régime dictatorial. Elle dénonce ainsi les abus effectués par le gouvernement iranien, et demande la libéralisation de la population. Elle lutte également contre les divers actes inhumains exercés sur les Iraniens. En effet, il en existait beaucoup en Iran, comme celui du massacre des prisonniers politiciens en 1988. Pour elle, aucune action inhumaine telle que la torture ou la violence, ne doit être acceptée. Elle a même contribué à l’abolition de la peine de mort dans ce pays.

Maryam Radjavi : une fervente de la démocratie

Aujourd’hui, la démocratie est reconnue comme le meilleur régime politique, du monde contemporain. En effet, elle reconnaît la liberté des hommes, sans pour autant instaurer une anarchie au sein du pays. Elle contribue aussi à l’épanouissement de ces derniers et à leur ouverture au niveau Internationale. Presque tous les pays ont déjà opté pour ce modèle politique, ce qui n’est pas le cas de l’Iran. En tant que pays autoritaire, il ne met pas le peuple au centre de l’attention. Néanmoins, Maryam Radjavi s’est usée de sa position pour acclamer l’instauration d’une démocratie libre en Iran. Elle a d’ailleurs insisté sur de nombreux points : la liberté d’accès de tous à la vie politique (surtout des femmes), le respect de certains droits fondamentaux comme le droit à la santé, à l’éducation ou le droit d’entreprendre… Jusqu’à ce jour, cette activiste iranienne ne cesse jamais de défendre les intérêts du peuple iranien. Elle effectue régulièrement des conférences internationales pour faire entendre sa voix et surtout celle du peuple.