Percer les secrets des années 20

Chaque pays, chaque nation possède toute une « belle époque ». Une époque de libération, une époque d’évolution dans tous les domaines, une époque de nouveauté et de nouvel air. Après la fin de la Première Guerre mondiale, Paris ainsi que toute la France ont connu quelques années où tout a changé. C’est l’époque des années folles. De 1920 à 1929, la ville a fait face à une grande évolution culturelle, sociale, artistique et bien d’autres. Cette époque est marquée par plusieurs événements, par l’apparition de nouvelles artistes et de nouvelles créations (mode, art, etc.), de nouveaux talents qui sont toujours célèbres de nos jours.

Pourquoi l’appellation « années folles » ?

Les « années folles » désignent particulièrement les époques entre 1920 et 1929. De ce fait, les années 20 sont appelées années folles, car c’est dans ces années-là que tout a changé. Le pays est sorti d’un très long conflit de 5 années. Le pays est entré dans une nouvelle phase qui a créé un soulagement et une libération.

Les années folles sont premièrement un phénomène culturel grandiose dans tout le pays qui est marqué par la création, la production excessive. Ces époques sont aussi marquées par l’apparition de nouveaux artistes, des écrivains, des photographes et bien d’autres dans le domaine de l’art.

Cliquez si vous voulez savoir davantage sur les années folles.

Les personnes qui ont marqué l’époque des années folles.

Plusieurs personnes en totalité des femmes ont marqué cette période. Voici toutes ces personnes-là.

  • Mademoiselle Coco Channel.

La femme qui a créé une nouvelle représentation de l’état d’esprit par la mode. Une nouvelle façon de s’habiller s’est installé dans l’histoire de la mode, une coupe de cheveux un peu courte ou une coupe à la garçonne, une jupe courte et des vêtements plus confortable que celles que l’on porte d’habitude.

  • Henry Miller : un écrivain américain qui est arrivé à Paris dans les années 20.
  • Joséphine Baker : une jeune danseuse américaine ramenée par d’autres Américains qui ont apporté le jazz et le swing à Paris. Sa façon de s’habiller lorsqu’elle danse lui a rendu aussi très célèbre : une petite jupe en banane.
  • Kiki Montparnasse (Alice Ernestine Prin) : c’est la véritable reine du Montparnasse. Son nom a été donné par l’artiste japonais appelé Foujita. C’est aussi l’amante, et le modèle photo du photographe Man Ray. L’une des œuvres dans laquelle elle est apparue est le célèbre Violon d’Ingres.
  • Parmi ces femmes, il y a aussi Jeanne Bourgeois, alias Mistinguett.

Montmartre et Montparnasse.

Au cours des années folles, les endroits les plus populaires et les plus fréquentés par des personnes célèbres sont Montmartre et Montparnasse. Les épicentres du renouveau culturel et artistique sont ces lieux. Tous les grands écrivains, les grandes artistes, les grands peintres fréquentaient tous ces endroits. Toutes ces personnes se réunissaient dans différents endroits du Montparnasse et du Montmartre tel que dans la Rotonde, le Dôme, la Coupole, la Closerie des Lilas, et bien d’autres.

Montmartre est le centre majeur de ces lieux de rencontres entre les personnes ayant une grande vision et un grand talent. C’est un quartier très moderne en raison de la présence d’un trompettiste tel que Arthur Briggs.

D’un autre point de vue, ou selon le point de vue de l’écrivain Henry Miller, il considère que le Carrefour Vavin-Raspail-Montparnasse est le centre du monde. C’est là où il a écrit sa série des Tropiques.

Les arts et les lettres ont pris place dans la rive gauche de la Seine. Cela se montre par la présence des artistes dans les cabarets comme Le Bœuf sur le toit ou dans les brasseries.

Les peintres comme Modigliani, Chagall, Soutine forment « l’École de Paris ».

Les nouveautés apparues dans les années folles.

De nouvelles choses sont apparues surtout dans le domaine culturel.

Les nouveaux rythmes tels que la valse et la mazurka font leur apparition.

Les ballets sont renouvelés. En 1921, les Ballets suédois ont proposé L’Homme et son désir de Paul Claudel.

Un renouveau théâtral est apparu dans les années folles. Le théâtre des années 20 est représenté par 4 grands metteurs en scène et acteurs : Louis Jouvet, Georges Pitoëff, Charles Dullin et Gaston Baty. En 1927, ils ont créé ensemble le « Cartel des quatre ». Mais à part eux, il y a aussi Sacha Guitry, Alfred Savoir, Édouard Bourdet et Marcel Pagnol. Le théâtre a connu un grand succès dans les années 20.

Le cinéma et la radio ont aussi marqué cette époque.

Durant les années folles, l’économie a connu une croissance remarquable.

La première pornographie apparait en France. C’est aussi le premier pays à avoir accepté l’homosexualité et le seul pays de l’époque qui n’a pas promulgué de lois concernant cela.

Les années folles ont pris fin en 1927 à cause de la crise économique et le krach boursier de Wall Street qui touchent toute l’Europe. Aussi éphémères comme les années folles, les fêtes ont commencé à s’éteindre peu à peu.